- La gourmandise au Japon, un gage d’amour-

25 Fév. 2017

Au Japon, les chocolats sont la promesse d’un beau cadeau pour l’être aimé et les pâtissiers Relais Desserts les ambassadeurs de choix de ces doux gages d’amour.

 

 

Chaque année, plusieurs pâtissiers Relais Desserts s’envolent ainsi pour le pays du Soleil-Levant, notamment pour la Saint-Valentin, fête incontournable pour les Japonais qui la célèbrent de manière bien différente de la nôtre. C’est ce que nous explique Frédéric Cassel, président de Relais Desserts, tout juste rentré du du Japon, où était organisé à Tokyo, Kyoto, Nagoya et Osaka le Salon du Chocolat. Et si ce pays, qui conjugue parfaitement tradition et modernité, peut inspirer certaines créations pâtissières, la pâtisserie y est avant tout appréciée « à la française », synonyme d’élégance et de raffinement. Pour preuve, le nombre florissant de boutiques de pâtissiers Relais Desserts, essentiellement sous forme de corners (le shopping étant intimement lié aux grands magasins), qui regorgent de gâteaux et chocolat… à offrir. Un pays où la gourmandise est bien loin d’être un péché !

 

 

 

 

Japon-17-Affiche-Salon-Choco-Tokyo

 

 

 

 

Comment s’est déroulée cette édition 2017 ?

 

Pour le Salon du Chocolat de Tokyo (organisé par le grand magasin japonais Isetan Mitsukoshi, ndlr), ce sont environ 16 000 personnes qui viennent chaque jour. C’est gratuit et les premiers clients arrivent à 3 heures du matin d’autres villes pour faire la queue jusqu’à l’ouverture… à 10 heures. Les visiteurs attendent ainsi environ une heure sur chaque stand pour acheter des produits déjà repérés sur catalogue, dans la presse ou les médias, car nous présentons tous nos collections pour la Saint-Valentin au mois d’octobre.

 

 

 

Le profil de ces amateurs ?

 

Des amatrices ! Car pour la Saint-Valentin, ce sont les femmes qui offrent un cadeau aux hommes. Le tour des hommes vient un mois après avec le White Day. Ces derniers leur offrent alors en retour trois fois ce qu’ils ont reçu. Les chocolats sont vraiment incontournables à la Saint-Valentin, alors que la pâtisserie française, elle, s’offre tout au long de l’année.

 

 

 

 

Japon-17-FC-Salon-choco-2-Rzd

 

 

 

 

Quels étaient les pâtissiers Relais Desserts présents ?

 

Sébastien Bouillet, Pierre Hermé, Sadaharu Aoki, Vincent Guerlais, Jean-Paul Hévin, Laurent Duchêne, Arnaud Larher et Pierre Jouvaud étaient notamment présents. Et comme certains d’entre eux n’ont pas encore de boutique au Japon, les Japonais ne disposent que de 15 jours par an pour leur acheter leurs chocolats, sur lesquels ils se ruent littéralement ! Cela a été le cas pour Laurent Duchêne.

 

 

 

Que représentent les chocolats là-bas ?

 

La Saint-Valentin représente la plus grosse vente de chocolats de l’année. C’est le cadeau que tout le monde doit faire. Nous avions sur notre stand de 4 mètres six vendeuses et servions deux clients par minute ! Et pour en revenir à la pâtisserie française, elle est un cadeau très chic ; sa rareté fait sa valeur. J’ai dû signer environ 1 500 boîtes de chocolats par jour, avec photo à l’appui ! Ceci étant une marque d’amour supplémentaire !

 

 

 

Vos best au Japon ?

 

Mon millefeuille vanille pour lequel j’ai reçu le prix du meilleur millefeuille en 2010. Nous en avons vendu 1 000 par jour ! Des millefeuilles au chocolat, fève tonka et crème vanille. Je m’en suis d’ailleurs inspiré pour mon coffret de chocolats « millefeuille »* cette année.

 

 

 

 

Japon-17-UNE-FC-coffret-choco-Millefeuille

Le coffret chocolat Millefeuille de Frédéric Cassel.

 

 

 

Comment sont perçus les Relais Desserts là-bas ?

 

Ils sont très connus, bien plus qu’en France ! Par exemple, lors des journées presse organisées en octobre pour la présentation de nos collections, chaque chef a sa journée dédiée, sachant que ce sont quelque 120 journalistes, tous médias confondus, qui sont présents.

 

 

 

Comment est considérée la gourmandise au Japon ?

 

Le gâteau est un cadeau et le concept de cadeau est très important au Japon. Contrairement à nous, on ne mange pas vraiment de gâteau seul ou le soir au dessert. La pâtisserie française est un cadeau destiné à faire plaisir et à offrir. Surtout s’il s’agit d’un pâtissier réputé. Et les pâtissiers français le sont beaucoup au Japon. D’ailleurs, tous les bons pâtissiers étrangers ont appris en France, comme c’est le cas de tous les pâtissiers Relais Desserts japonais. Ainsi, lorsqu’on vient nous chercher pour être présent là-bas, c’est un honneur, une consécration.

 

 

* un praliné croustillant avec, selon, une ganache vanille, orange ou framboise.

 

 

 

***************

 

 

 

 

Japon-17-FC-Salon-choco-3-Rzd

De gauche à droite, Laurent Duchêne, Sébastien Bouillet, Jean-Paul Hévin, Pierre Jouvaud, Vincent Guerlais et Frédéric Cassel.

 

 

 

 

 

Japon-17-FC-Salon-choco-1-Rzd

De gauche à droite, Kyoko, épouse de Laurent Duchêne, aux côtés de ce dernier, le chef pâtissier de la maison Jouvaud au Japon, Frédéric Cassel, Sadaharu Aoki et la fille de Kyoko.

 

 

Japon-17-FC-millefeuille-fingerchocolat

Le millefeuille chocolat, fève tonka et crème vanille de Frédéric Cassel.

 

 

 

 

Japon-17-PH-Macarons-White-day

La collection de coffrets de macarons de Pierre Hermé, disponible uniquement dans les boutiques au Japon à l’occasion du “White Day”.

 

 

 

 

Japon-17-PH-Buffe-2-White-day

La Collection “White Day” 2017 par Pierre Hermé x Nicolas Buffe. Un univers mêlant mythes ancestraux, culture manga, art de la Renaissance et du baroque avec « Une Histoire des Royaumes du Soleil et de la Lune ». Pour l’ultime étape de ce dialogue artistique, la collection de coffrets de macarons, disponible uniquement dans les boutiques au Japon à l’occasion du “White Day”, présentant les différentes scènes et personnages de cette saga poétique. www.pierrehermenicolasbuffe.com

 

 

 

 

Japon-17-PH-Buffe-1-White-day

La Collection “White Day” 2017 par Pierre Hermé x Nicolas Buffe.

 

 

 

 

Japon-17-PH-bout-Aoyama-2-RZD

La nouvelle boutique flagship « Aoyama » Pierre Hermé Paris à Tokyo, entièrement rénovée par le designer Masamichi Katayama, et dont le concept, «Chaque jour est un nouveau jour», donne l’opportunité de découvrir de nouveaux goûts, sensations et plaisirs au quotidien ! Pour déguster toutes les créations du pâtissier, y compris ses viennoiseries, mais aussi voir les pâtissiers à l’œuvre, déguster ses desserts à l’assiette, sans compter des livres à feuilleter ou des DJ set à écouter… © Akihide Mishima

 

 

 

 

Japon-17-PH-bout-Aoyama-1-RZD

Le flagship « Aoyama » Pierre Hermé Paris à Tokyo. Terre de culture et de saveurs, le Japon est une source d’inspiration inépuisable pour Pierre Hermé : thés verts, sésame, yuzu, wasabi ou miso blanc… Sans oublier les rencontres artistiques avec des artistes japonais ou sa collaboration tout au long de l’année 2016 avec l’artiste français installé à Tokyo Nicolas Buffe. © Akihide Mishima

 

 

 

 

Japon-17-JPH-bout-Kyoto-4-RZD

La boutique de Jean-Paul Hévin, à Kyoto, compte aussi une cave et un bar à chocolat, ainsi qu’un salon de thé.

 

 

 

 

Japon-17-JPH-bout-Kyoto-3-RZD

La nouvelle boutique de Jean-Paul Hévin à Kyoto. Le pâtissier-chocolatier aux créations ciselées et malicieuses a, à son actif, 12 boutiques au Japon et en ouvrira plusieurs autres courant 2017…

 

 

 

 

Japon-17-JPH-bout-Kyoto-1-RZD

La boutique Jean-Paul Hévin à Kyoto.

 

 

 

 

Japon-17-JPH-bout-Kyoto-2-RZD

Le salon de thé au décor parisien très chic de la boutique de Jean-Paul Hévin à Kyoto.

 

 

 

 

Japon-17-Bouillet-Roule-fraise

Le roulé fraises façon japonaise de Sébastien Bouillet. Passionné par ce pays pour lequel il a eu un coup de cœur, Sébastien Bouillet est présent au Japon dans plusieurs villes, dont Tokyo bien sûr. Il a confectionné ce roulé selon une technique de biscuit qu’il a apprise au Japon. Un biscuit traditionnel au bon goût d’œuf, spongieux et léger, combiné à une pâte à chou associée à une meringue… pour une texture unique. © La Food by Thomas Dhellemes

 

 

 

 

Japon-17-Bouillet-creme-d-ange

La crème d’ange de Sébastien Bouillet. Une création signature née d’une technique apprise au Japon. Lové dans une jolie boîte en bois, ce gâteau doux et léger est une sorte de béchamel sucrée associée à une meringue légèrement sucrée et à de la crème à peine montée… © Laurent Fau

 

 

 

 

Japon-17-Bouillet-rouge-levres

Les rouges à lèvres en chocolat de Sébastien Bouillet. Un best au Japon pour la Saint-Valentin notamment. Un make-up très gourmand décliné en 12 parfums. © Laurent Fau

 

 

 

 

Japon-17-Dalloyau-Opera-Ginza-individuels

L’Opéra Ginza de Dalloyau, imaginé à l’occasion des 25 ans de présence de la maison au Japon… un Opéra tout chocolat, avec une note de noisettes.

 

 

 

 

Japon-17-Dalloyau-Grand-Opera-The-Matcha

L’Opéra au Thé Matcha de Dalloyau, créé spécialement pour le Japon même s’il fait aussi le délice des Français.

 

 

 

 

Japon-17-Roussel-Kawai-RZD

Pour Pâques, Christophe Roussel a imaginé une création en chocolat très nipponne, baptisée Kawaï : « mignon » en japonais.