vendredi 23 avril 2021
CONTACT

CACAO FOREST ACTUALITÉS

Tous les articles

Cacao Forest Phase 2 : le projet passe à la vitesse supérieure !

8 décembre 2020
Grace au travail effectué pendant les 3 ans de la phase 1 de 2016 à 2019, Cacao Forest a su prouver l’intérêt de son programme de recherche et les impacts positifs qu’il pouvait créer auprès des familles de producteurs, des coopératives et du tissu économique local.

Ainsi, l’AFD, l’Agence Française de Développement a décidé de rejoindre le projet. Un partenaire de poids qui légitimise le travail accompli et l’ambition du projet.

La convention de financement du projet Cacao Forest II, pour un montant de 500 000 €, a été signée le mardi 16 Juin entre l'Agence Française de Développement (AFD) et le CIRAD en présence de Sandra Kassab, Directrice de l’AFD à Saint Domingue.

La signature s’est déroulée dans l’enceinte de l’Ambassade de France à Saint Domingue et S.E. l'ambassadeur de France, Monsieur Didier Lopinot, a été enthousiasmé et positivement impressionné par le travail déjà accompli et l'originalité du projet Cacao Forest, dont l'approche participative et l'alliance public/privé en particulier en font un projet innovant au-delà des aspects purement scientifiques et méthodologiques.

Signature de la Convention CIRAD/AFD à l’Ambassade de France en présence de : (de gauche à droite) :
Olivier Deheuvels - Coordinateur scientifique CIRAD, 
Maria Rey de Arce - Coordinatrice projet EF,
 S.E. Mr Didier Lopinot - Ambassadeur de France en République Dominicaine,  
Sandra Kassab - Directrice AFD République Dominicaine,
Jean-Baptiste Dabezies - Chef du Service économique, Ambassade de France en République Dominicaine 

Les conventions avec nos partenaires historiques (CIRAD, Earthworm Fundation, Terra Isara...) ont été renouvelées et une nouvelle collaboration s’organise avec le CEDAF - Centro para El Desarollo Agropecuario y Forestal – notamment pour l'accueil des coordinateurs du projet Cacao Forest dans les locaux du CEDAF et le partage de ressources et de compétences.

Pendant ce temps-là, le suivi sur le terrain se poursuit, en continuité avec les travaux initiés pendant la phase I :

  • Finalisation des relevés de données de production sur les 34 parcelles paysannes du Réseau de Suivi Participatif (RSP)
  • Démarrage d’un inventaire et d’une cartographie précise de l’état des 36 parcelles du Réseau Expérimental Participatif (REP) et de la mortalité des jeunes cacaoyers et des espèces associées. 
  • Élaboration de deux projets de stages sur le réseau expérimental du projet (REP) avec des étudiantes dominicaines, co-encadrées par l’IDIAF. 
  • Préparation du recrutement d’un technicien local en charge de l’appui aux coopératives dans la diversification.
  • Suivi de la production des clones de cacao par la Commission Nationale du Cacao
  • Suivi de l’achat par le technicien de San Cristobal des espèces d’ombrage à remplacer dans les parcelles de création et transition du REP.
  • Suivi de la convention avec COOPROAGRO pour la commercialisation des produits associés au cacao. 

Sont également à l’études deux stratégies de projet de collaboration avec les universités nationales dominicaines :

- l’une pour développer des modèles de formation en agroforesterie 

- l’autre pour la mise en place d'un cadre de suivi de l'impact pour évaluer la reproductibilité du projet. 

La pandémie mondiale a retardé nombre des actions planifiées en 2020 mais nous continuons d’avancer et préparons même le déploiement de Cacao Forest dans d’autres pays producteurs de cacao…