VERS LA RÉDUCTION DES DÉCHETS PLASTIQUES DANS LE LABORATOIRE

Scroll

INTRODUCTION

Patrick Agnellet est un artisan d’émotions. Créatif et passionné, il sublime les ingrédients bruts dans des créations gourmandes, oniriques et raffinées.

Amoureux de sa région, il ouvre une première boutique avec son épouse Nathalie, sur les rives du lac d’Annecy en 2004 puis à La Clusaz, sur les terres de son enfance, en 2012. Il rejoint l’association Relais Desserts en 2011.

Pour Patrick, qui a grandi en milieu rural, le respect de l’environnement est une évidence. Il a voulu un laboratoire éco-conçu avec des matériaux écologiques et un circuit de recyclage d’eau. Au quotidien, il veille à optimiser les ressources afin d’éviter tout gaspillage. C’est cette sensibilité qui l’a amené à réunir son équipe et partager son malaise face à tous les consommables utilisés au labo.

Tout ce qui est devenu jetable pour simplifier le travail du pâtissier et pour faire gagner du temps génère beaucoup de déchets. Des déchets que l’on pourrait réduire, voire supprimer si on s’organisait autrement.

Partager cette prise de conscience avec l’équipe était une évidence et un besoin pour que tous soient impliqués et que chacun puisse contribuer au changement.

Cette question : « Comment réduire les consommables dans le laboratoire ? » est devenu un projet d’équipe autour duquel chacun a partagé ses idées. Les propositions ont été mises en place les unes après les autres. Aujourd’hui certaines sont acquises, d’autres sont en cours et personne ne se verrait revenir en arrière.

Ainsi par exemple, ils ont cherché une alternative au rhodoïd, ces bandes de plastique en PVC transparent qui encerclent les entremets. Il est désormais remplacé par un nappage (qui agit comme un film de protection ) chaque fois que cela est possible. Cela représente un supplément de travail c’est certain mais c’est un supplément qui pèse bien peu par rapport à la satisfaction d’être en phase avec ses convictions.

L’entremets MAGIC, sans rhodoïd.

Un autre exemple significatif est celui des poches à douilles. Les équipes de Patrick ont réduit de ¾ leur consommation en poches jetables. Elles ont été remplacées par des poches en silicone réutilisables, avec un protocole très strict de nettoyage, de débactérisation et de séchage. Ce n’est pas beaucoup long mais effectivement tout est question de priorités et d’organisation.

Réduire les déchets et les consommables est devenu un état d’esprit partagé dans le laboratoire de Patrick Agnellet. Cette prise de conscience a modifié les comportements et a permis de réduire également la consommation en papier essuie tout. Là ou par automatisme chacun avait tendance à prendre beaucoup trop de feuilles, on se rend compte que finalement 1 seule peut souvent suffire sans pour autant manquer à l’hygiène nécessaire.

De même tout le monde est plus appliqué quand il s’agit de corner avec soin afin de perdre le moins de matière possible et de minimiser le gaspillage de l’eau de lavage.

Ce sont certes de petits gestes mais qui, mis bouts à bouts, permettent la réduction des déchets et de la consommation de plastiques jetables. Des petits gestes qui ont aussi un impact économique et permettent une prise de conscience qui va bien au-delà du laboratoire car les bonnes pratiques adoptées dans l’univers professionnel se transposent tout naturellement dans la sphère privée.

Mais pour Patrick, rien de vraiment nouveau, juste un petit retour en arrière sur ses souvenirs d’apprentissage qui lui semblaient avoir du sens aujourd’hui.

Patrick est conscient de sa responsabilité vis-à-vis des équipes en tant que chef d’entreprise. Et au-delà des savoir-faire, il réussit à transmettre les savoir-être et les valeurs éco-responsables qui sont les siennes. Aujourd’hui ses équipes sont fière de cette appartenance, de l’idée d’agir pour l’environnement au travail comme à la maison tout en conservant le même niveau d’exigence dans leurs fabrications.   

Marie Loones pour Relais Desserts

D’AUTRES ARTICLES

UN COMPTE INSTAGRAM POUR GÉRER LES INVENDUS

Claire Damon et David Granger ont ouvert en 2006 la boutique Des Gâteaux et du Pain, boulevard Pasteur, Paris 15ème. Une 2ème boutique a suivi, rue du BAC, Paris 7ème.

LA MAISON BELLANGER ENGAGÉE DANS UNE DÉMARCHE D’ACHATS RESPONSABLES

La maison Bellanger a été créée en 1977 et reprise par Jacques et Maryse Bellanger en 1998, avec une première boutique Place Saint Nicolas au Mans, puis une deuxième au niveau d’un grand laboratoire en 2003.

LAURENT LE DANIEL INNOVE AVEC UNE BOÎTE DE CHOCOLATS À LA FOIS PLUS ÉCOLOGIQUE ET PLUS GOURMANDE.

Laurent Le Daniel est membre Relais Desserts depuis 2004. Il a également remporté le titre de Meilleur Ouvrier de France Pâtissier en 1997 et est depuis 2021 le Président de la Confédération Nationale des Artisans Pâtissiers Chocolatiers Glaciers Confiseurs Traiteurs.