vendredi 01 mars 2024
CONTACT

IL ÉTAIT UNE FOIS ...

Tous les articles

… La galette des rois

4 janvier 2024
En France nous avons cette douce habitude de célébrer les fêtes autour de desserts emblématiques. C’est ainsi que l’épiphanie évoque immanquablement la galette des rois. Les plus gourmands attendent d’ailleurs avec impatience cette période de l’année pour déguster ce dessert feuilleté garni de frangipane que l’on ne trouve que pendant le mois de janvier.

Mais d’où nous vient cette tradition ? 

Son origine remonte à l’Antiquité.

Même si ce dessert est associé à une fête religieuse, son origine serait païenne.

À l’époque Romaine, on célébrait les Saturnales pendant le solstice d’hiver. Ces grandes fêtes organisées en l'honneur de Saturne, le dieu du Temps, se prolongeaient pendant 7 jours.

Entre autres festivités, il était une coutume qui a inspiré celles de notre galette des rois :

Un gâteau rond et jaune représentant le soleil était partagé avec certains esclaves ou condamnés à morts. Celui qui trouvait sur la fève cachée dans le gâteau devenait « Prince des Saturnales » et avaient le droit d’obtenir tout ce qu’il souhaitait pendant une journée. 

C’était aussi une période pendant laquelle maîtres et esclaves partageaient leur repas et où les distinctions entre les classes étaient atténuées.

C’était réellement une période de liesse, une semaine en rupture avec le reste de l’année.

Nous devons également aux Saturnales la tradition de demander à la plus jeune personne présente de choisir à qui ira la prochaine part, en allant sous la table. 

La fève aurait été choisie car elle symbolise la fécondité et les moissons abondantes. La fève étant la première graine à germer à l’arrivée du printemps.

Une fête qui a traversé les époques

Cette tradition issue des saturnales Romaines s’est poursuivie dans différentes régions de France, avec différentes recettes et différentes pratiques.

Au 13°-14° siècle les gâteaux de l’Epiphanie (galette ou brioche) étaient partagés en nombre de parts des convives présents plus une : la part de Dieu qui était offerte à un pauvre de passage. Les gâteaux étaient alors appelés « Gâteaux de partage ».

Au 16° siècle, le gâteau de l’Epiphanie devient gâteau des rois, en référence aux Rois Mages. Le roi François 1° accorda aux seuls pâtissiers le droit de commercialiser ce dessert, créant ainsi le ressentiment des boulangers qui contournèrent leur interdiction de vendre des gâteaux des rois en les substituant par des galettes qu’ils offraient à leurs clients.

Sous Louis XIII, les dames de la cour qui tiraient la fève devenaient « reine d’un jour » et pouvaient demander un vœu au roi.

En 1795, peu après la révolution Française, le gâteau des Rois devient la « galette de l'Égalité ». Mais le régime de la Convention dut y renoncer devant les protestations populaires. C’est ainsi que nous continuons encore aujourd’hui à déguster la Galette des Rois.

Fèves Pierre Hermé x Bernardaud Paris 2022

Le plaisir des fabophiles, collectionneurs de fèves

À la fin du XVIIIe siècle, des fèves en porcelaine apparurent, représentant l’enfant Jésus en porcelaine. Sous la Révolution, on remplaça l’enfant Jésus par un bonnet phrygien. Les graines de fève furent systématiquement remplacées depuis 1870 (année de la Commune de Paris) par des figurines en porcelaine, puis plus récemment, en plastique. Pour la petite histoire, l’Élysée accueille chaque année une galette sans fève car tirer les rois ne s’accorde pas avec l’idée de la République. Il existe aujourd’hui une multitude de fèves fantaisie qui font le bonheur de collectionneurs. La collection de ces petits objets se nomme la « fabophilie ».

Brioche des Rois – Pascal Lac

Une grande diversité de recettes

Dans le nord de la France, la galette à la frangipane est inspirée du Pithiviers. Certains évoquent que la recette de frangipane nous viendrait du comte italien Cesare Frangipani, qui aurait donné la recette qui porte son nom à Catherine de Médicis.

Dans le sud de la France, le gâteau des rois est inspiré  d’une brioche aux fruits confits et à la fleur d’oranger. En Rhône Alpes, on peut également trouver des brioches à la praline en guise de gâteau des rois.

Le point commun à toutes ces recettes est leur gourmandise et leur forme ronde, qu’elles soient pleines ou en couronne.

Le succès de ce dessert ne se dément pas puisque 94% des Français avouent en manger au moins une dans l'année.

Retrouver ici une sélection de galettes des pâtissiers Relais Desserts, ou pour les plus aguerris d’entre vous, quelques recettes de galettes partagées par nos chefs pâtissiers :

https://www.relais-desserts.net/recette/galette-poire-chocolat/

https://www.relais-desserts.net/recette/galette-des-rois-nature/

https://www.relais-desserts.net/recette/galette-piemont/

https://www.relais-desserts.net/recette/galette-caramel-mandarine/

https://www.relais-desserts.net/recette/galette-des-rois/