vendredi 01 mars 2024
CONTACT

NOS PETITS PAS

Tous les articles

La Maison Bellanger engagée dans une démarche d’achats responsables

17 mai 2023
La maison Bellanger a été créée en 1977 et reprise par Jacques et Maryse Bellanger en 1998, avec une première boutique Place Saint Nicolas au Mans, puis une deuxième au niveau d’un grand laboratoire en 2003.

Aujourd’hui la Maison est dirigée par Vianney Bellanger qui a repris avec enthousiasme et passion l’entreprise familiale qu’il a enrichi d’une boutique à Tours (2014) d’une 3eme boutique au Mans (2018) et puis à Laval (2023). 

En 2018, Vianney Bellanger s’était donné 5 cinq ans pour réaliser 90 % de ses achats à moins de 200km autour du Mans.

Nous y sommes, en 2023, et nous pouvons faire le point avec lui : ce challenge a-t-il été atteint ? Quelles ont été les principales difficultés et quel impact sur l’entreprise ? 

La première étape, quand la décision a été prise en 2018 a été de faire la liste des approvisionnements, de voir pour chacun, quelles étaient les origines et les volumes d’achats, et à partir de là de définir les priorités et de trouver des alternatives, les unes après les autres, en sachant que pour certains ingrédients comme la vanille ou le cacao il serait de toute façon impossible de s’approvisionner en local.

La priorité a ainsi été donnée aux emballages, qui étaient à l’époque confectionnés en Chine et qui représentaient un volume important. Aujourd’hui 80% des emballages en papier et carton sont fabriqués dans l’Ouest de la France. Seules les boîtes en métal, une partie des "balloboîtes" et les sacs luxe sont encore sourcées en Asie, jusqu’à ce qu’une alternative française soit trouvée.

En termes d’ingrédients, toutes les matières premières disponibles sont désormais achetées localement et en circuit court chaque fois que cela est possible : les farines sont sarthoises et issues de l’agriculture biologique, 85 % des fruits et légumes continentaux sont locaux et dans l’Ouest. La Maison Bellanger achète en saison les fruits rouges en grande quantité afin de produire des purées de fruits maison. Ces purées sont ensuite surgelées afin de pouvoir être utilisées tout au long de l’année. Ainsi, en plus de réduire son impact carbone en s’approvisionnement en local, Vianney Bellanger participe au développement économique de son territoire et à la promotion des produits de son terroir.

En ce qui concerne les agrumes, la Maison Bellanger a fait le choix de s’approvisionner en Sicile, Menton ne pouvant plus le fournir, et de se faire livrer en une fois, au moment de la pleine saison, en début d’année. Cela permet à la fois de garantir la pleine maturité des fruits et de réduire les impacts du transport en se limitant à une seule livraison. 

Même si le chocolat n’était pas concerné par une recherche d’approvisionnement local, Vianney Bellanger s’est tout de même intéressé de près aux références qu’il avait l’habitude d’utiliser. Il a ainsi identifié plusieurs références qui manquaient de transparence quant à l’origine des fèves ou à leur mode de production et il a pris la décision de ne plus les commander. Ainsi il a maintenant la certitude que ses chocolats sont élaborés à partir de cacaos équitables, qui ne sont responsables ni de déforestation ni de travail des enfants et surtout qui apporte au cultivateur un salaire décent.

Ferme en Agriculture biologique engagée dans l’ESS avec l’association Tarmac

Des bienfaits des approvisionnements locaux.

S’approvisionner en local :

  • C’est mieux connaître sa matière première : comment et où elle est cultivée/fabriquée
  • C’est investir dans le tissu économique de sa région
  • C’est mieux connaître les acteurs locaux et éventuellement développer des partenariats, identifier des synergies

Ainsi par exemple, la Maison Bellanger s’approvisionne auprès de la ferme Les Jardins de Vaujoubert, qui cultive en agriculture Biologique et s’est engagé dans une démarche d’insertion pour le retour à l’emploi de personnes en difficulté. Dans ce modèle ESS (Economie Sociale et Solidaire), la Ferme perdait les légumes invendus en fin de saison, notamment des tomates vertes. Afin de réduire le gaspillage alimentaire la Maison Bellanger a développé un mécénat de compétence avec la Ferme :  mettre à disposition son matériel, ses locaux et son savoir-faire pour créer et produire du ketchup de tomate verte bio et coulis bio élaborés à partir d’invendus. L’occasion pour les équipes de la ferme en réinsertion de travailler en conditions réelles et de se rapprocher encore plus concrètement du marché de l’emploi. Quand a la Chocolaterie, elle a dû se faire agrémentée Bio pour ces produits là… un petit parcours du combattant !

La richesse de ces initiatives éco-responsables, aussi petites soient elles, est de toujours déboucher sur une réussite, souvent bien plus importante que celle que l’on avait imaginée. 

L’intention de départ est souvent de réduire l’impact négatif qu’une action peut avoir sur l’environnement (ici les émissions de CO2 liés aux approvisionnements longue distance) et les résultats vont le plus souvent bien au-delà : à la réduction de l’impact négatif s’ajoute la création d’un impact positif : sur l’environnement, sur l’écosytème local, sur les équipes…

Bravo à la Maison Bellanger pour toutes ces actions qui sont autant d’exemples inspirants !

L’entremets Claire-Marie

Marie Loones pour Relais Desserts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *